Représentations à venir

Oct
16
mar
Pointu / Poilu @ Point d'Eau
Oct 16 @ 14 h 00 min – 15 h 00 min
Pointu / Poilu @ Point d'Eau

Représentation scolaire du spectacle Pointu / Poilu dans le cadre du Cycle Mémoriel consacré au Centenaire de la Première Guerre mondiale : Mardi 16 octobre 2018 à 14h00 au Point d’Eau
→ Contacter Isabelle Minery pour plus d’informations à i.minery@ostwald.fr

Première : Mardi 16 octobre 2018 à 20h00 au Point d’Eau
Billetterie en ligne ici

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

En savoir plus : http://cie-memoires-vives.org/poilu-pointu/

Pointu / Poilu @ Point d'Eau
Oct 16 @ 20 h 00 min – 21 h 15 min
Pointu / Poilu @ Point d'Eau

Représentation scolaire du spectacle Pointu / Poilu dans le cadre du Cycle Mémoriel consacré au Centenaire de la Première Guerre mondiale : Mardi 16 octobre 2018 à 14h00 au Point d’Eau
→ Contacter Isabelle Minery pour plus d’informations à i.minery@ostwald.fr

Première : Mardi 16 octobre 2018 à 20h00 au Point d’Eau
→ Billetterie en ligne ici

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Nov
7
mer
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 7 @ 14 h 30 min – 15 h 30 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Mercredi 7 Novembre 2018 à 14h30 au Théâtre de l’Œuvre, représentation spéciale associations et centres socioculturels (public à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 7 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Mercredi 7 Novembre 2018 à 20h00 au Théâtre de l’Œuvre : représentation tout public (à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Nov
8
jeu
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 8 @ 14 h 30 min – 15 h 30 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Jeudi 8 Novembre 2018 à 14h30 au Théâtre de l’Œuvre, représentations scolaires (public à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 8 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Jeudi 8 Novembre 2018 à 20h00 au Théâtre de l’Œuvre : représentation tout public (à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Nov
9
ven
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 9 @ 14 h 30 min – 15 h 30 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Vendredi 9 Novembre 2018 à 14h30 au Théâtre de l’Œuvre, représentation spéciale associations et centres socioculturels (public à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…

Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre
Nov 9 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
Pointu / Poilu @ Théâtre de l'Œuvre

Vendredi 9 Novembre 2018 à 20h00 au Théâtre de l’Œuvre : représentation tout public (à partir de 13 ans / durée : 1h00)
→ entrée libre sur réservation : reservation@cie-memoires-vives.org

À propos du spectacle

Peut-on réellement mêler en vrac, l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo, le système bancal des alliances entre Etats (bipolarisation entre triple alliance et triple entente), la montée des nationalismes et la création de nouveaux pays au XXème siècle (Belgique, Italie, Allemagne,…), l’esprit de revanche des Français après 1871 et même parfois la nature humaine éternellement guerrière ? Si rien de cela n’est totalement faux, il serait intellectuellement plus juste de relier ces causes à un développement plus profond des sociétés européennes, au risque de ne rien comprendre ou de devoir s’en tenir à une sorte de fatalisme multiforme.

Entre rap et théâtre, burlesque et gravité, rires et larmes, silences et fracas, POILU/POINTU est un voyage dans les tranchées, les paysages et les visages lacérés, les espoirs et les désillusions d’une humanité sacrifiée sur l’autel de la gloire.
Deux personnages liés par l’Histoire et les rapports de domination : Mr Kapital, bonimenteur illusionniste et Mr Poilu-Pointu, outil de production et instrument de destruction, nous content ce que fût la Première Guerre mondiale, ses mythes et ses réalités…
Mr Kapital, homme en frac, bonimenteur illusionniste, voyage de ville en ville pour raconter la légende de « La Der des Der », qui d’ailleurs ne s’est appelée « Der des Der » qu’après, parce qu’avant personne n’était vraiment sûr que ce soit la dernière… à part lui bien sûr… sûr qu’elle n’ait pu, sûr qu’elle ne puisse être la dernière… Il raconte et montre une histoire mythifiée qu’il impose comme une vérité par la ruse et la séduction. Il donne à voir l’intime de la guerre à travers le destin de deux soldats… l’un français, l’autre allemand, Mr Poilu-Pointu , l’un et l’autre ne faisant qu’un. Soldat marionnette, ouvrier ou paysan, instituteur ou musicien, père de famille… deux humains, pareils, envoyés des deux côtés se jeter l’un contre l’autre…