Représentations à venir

Oct
19
ven
Sous leurs cendres, nos braises @ Point d'Eau
Oct 19 @ 14 h 00 min – 15 h 30 min
Sous leurs cendres, nos braises @ Point d'Eau

Représentations du spectacle Sous leurs cendres, nos braises dans le cadre du Cycle Mémoriel consacré au Centenaire de la Première Guerre mondiale
Création octobre 2018, Pièce pluridisciplinaire

→ Contacter Isabelle Minery pour plus d’informations à i.minery@ostwald.fr

Première tout public : Vendredi 19 octobre 2018 à 20h00 au Point d’Eau (Ostwald) lors du Cycle Mémoriel de Transmission 14-18, à l’occasion des commémorations du centenaire 14-18

→ Billetterie en ligne ici

À propos du spectacle

À l’heure où l’ancien monde, moribond, agonisant, malade, use de ses derniers recours pour cacher et minimiser ses barbaries, ruse encore avec les principes et les valeurs universelles, un nouveau monde peine à naître. Sur les décombres passés et présents, il peine à fleurir. Et sous les cendres des guerres passées et présentes, il y a nos braises incandescentes, nos charbons ardents. Il y a nos feux dans la nuit.
Il y a nos corps en mouvement, nos voix libérées, nos mots scandés et chantés. Il y a nos notes de musique comme autant de gouttes de sang versées, comme autant de gouttes de pluie irrigants nos champs de ruines, nos chants de batailles. Il y a l’harmonie de nos instruments de vie. Et il y a nos parcours, nos œuvres… nos respirations pour que nous gardions vivantes les mémoires de nos voix étouffées…
C’est bien 14-18, ses horreurs, ses blessures profondes, ses cicatrices et leurs conséquences futures, ses infamies, ses gaz, sa mort industrielle de masse qui préfigurent et dessinent les contours de ce que sera 39-45, ses déportations, ses génocides. Comme 70 ans plus tard, les guerres d’Afrique ou du Moyen Orient feront naître les monstres et leurs bourreaux, les victimes innocentes et leurs souffrances, qui causeront les mêmes exodes et les mêmes situations d’urgences humanitaires.
Nous ne sommes que ceux parmi tant d’autres, les sombres héritiers de ceux qui nous ont précédés, les illustres anonymes, spectateurs des désastres passés et présents… descendants des sans-dents fracassés des guerres de 14-18 et de 39-45, des insoumis des anciennes et des perpétuelles colonies, des prisonniers des camps de rétention et de déportations, des enchaînés des champs de coton et de canne à sucre, des gueules noires et jaunes du fond des mines de charbon, de fer et de diamants… des victimes collatérales des guerres économiques et impérialistes d’hier et d’aujourd’hui.

SOUS LEURS CENDRES NOS BRAISES puise dans les œuvres d’auteurs et de compositeurs qui durant les guerres modernes, de la première à la dernière nous interpellent sur la condition humaine et l’état du monde. Ce monde qui s’abandonne presque sans broncher à la destruction et à la mort de toute chose. Ce monde qui malgré une technologie qui lui permette matériellement d’offrir à tous une vie digne, se perd dans une course mortifère, une compétition suicidaire, le rendant aveugle et sourd à l’humanité.

SOUS LEURS CENDRES NOS BRAISES est une aventure humaine et artistique qui au-delà des questions qu’elle pose et des cris qu’elle tente de faire entendre, se construit collectivement sur la rencontre, l’échange, le croisement des arts et des personnes.
Un projet qui réunit artistes en devenir, en cours de professionnalisation, parcours fragiles et précaires, carrières en chantier, parcours en construction, artistes en attente… Un projet de création pluridisciplinaire qui doit pouvoir les montrer au monde.


Distribution

Direction artistique et mise en scène : Yan GILG
Direction chorégraphique : Sébastien VELA LOPEZ (Cie MIRA)
Texte : Yan GILG, Germain MULLER
Danseurs : Sandra BIRCEA, Iliess PAYS, Yassine BERKIOUI, Ovsanna AVANYAN, Sihame HamSi, Lory LORAC,
Cevat ALBAYRAK
Comédiens : Léa JEAN-THÉODORE, Karim MEDJAHED
Slameuse : Carine BLAQ
Lumières : Barthélémy SMALL
Son et Vidéo : Gwenaël GRAFF
Soutiens : DRAC Grand Est, Ville de Strasbourg, Point d’Eau, Fondation Abbé Pierre
Accueil en résidence : Point d’Eau et Fabrique de théâtre

Sous leurs cendres, nos braises @ Point d'Eau
Oct 19 @ 20 h 00 min – 21 h 30 min
Sous leurs cendres, nos braises @ Point d'Eau

Création octobre 2018, Pièce pluridisciplinaire

Première tout public : Vendredi 19 octobre 2018 à 20h00 au Point d’Eau (Ostwald) lors du Cycle Mémoriel de Transmission 14-18, à l’occasion des commémorations du centenaire 14-18

→ Billetterie en ligne ici

Représentations du spectacle Sous leurs cendres, nos braises dans le cadre du Cycle Mémoriel consacré au Centenaire de la Première Guerre mondiale

À propos du spectacle

À l’heure où l’ancien monde, moribond, agonisant, malade, use de ses derniers recours pour cacher et minimiser ses barbaries, ruse encore avec les principes et les valeurs universelles, un nouveau monde peine à naître. Sur les décombres passés et présents, il peine à fleurir. Et sous les cendres des guerres passées et présentes, il y a nos braises incandescentes, nos charbons ardents. Il y a nos feux dans la nuit.
Il y a nos corps en mouvement, nos voix libérées, nos mots scandés et chantés. Il y a nos notes de musique comme autant de gouttes de sang versées, comme autant de gouttes de pluie irrigants nos champs de ruines, nos chants de batailles. Il y a l’harmonie de nos instruments de vie. Et il y a nos parcours, nos œuvres… nos respirations pour que nous gardions vivantes les mémoires de nos voix étouffées…
C’est bien 14-18, ses horreurs, ses blessures profondes, ses cicatrices et leurs conséquences futures, ses infamies, ses gaz, sa mort industrielle de masse qui préfigurent et dessinent les contours de ce que sera 39-45, ses déportations, ses génocides. Comme 70 ans plus tard, les guerres d’Afrique ou du Moyen Orient feront naître les monstres et leurs bourreaux, les victimes innocentes et leurs souffrances, qui causeront les mêmes exodes et les mêmes situations d’urgences humanitaires.
Nous ne sommes que ceux parmi tant d’autres, les sombres héritiers de ceux qui nous ont précédés, les illustres anonymes, spectateurs des désastres passés et présents… descendants des sans-dents fracassés des guerres de 14-18 et de 39-45, des insoumis des anciennes et des perpétuelles colonies, des prisonniers des camps de rétention et de déportations, des enchaînés des champs de coton et de canne à sucre, des gueules noires et jaunes du fond des mines de charbon, de fer et de diamants… des victimes collatérales des guerres économiques et impérialistes d’hier et d’aujourd’hui.

SOUS LEURS CENDRES NOS BRAISES puise dans les œuvres d’auteurs et de compositeurs qui durant les guerres modernes, de la première à la dernière nous interpellent sur la condition humaine et l’état du monde. Ce monde qui s’abandonne presque sans broncher à la destruction et à la mort de toute chose. Ce monde qui malgré une technologie qui lui permette matériellement d’offrir à tous une vie digne, se perd dans une course mortifère, une compétition suicidaire, le rendant aveugle et sourd à l’humanité.

SOUS LEURS CENDRES NOS BRAISES est une aventure humaine et artistique qui au-delà des questions qu’elle pose et des cris qu’elle tente de faire entendre, se construit collectivement sur la rencontre, l’échange, le croisement des arts et des personnes.
Un projet qui réunit artistes en devenir, en cours de professionnalisation, parcours fragiles et précaires, carrières en chantier, parcours en construction, artistes en attente… Un projet de création pluridisciplinaire qui doit pouvoir les montrer au monde.


Distribution

Direction artistique et mise en scène : Yan GILG
Direction chorégraphique : Sébastien VELA LOPEZ (Cie MIRA)
Textes : Yan GILG, Germaine MULLER
Danseurs : Sandra BIRCEA, Iliess PAYS, Yassine BERKIOUI, Ovsanna AVANYAN, Sihame HamSi, Lory LORAC,
Cevat ALBAYRAK
Comédiens : Léa JEAN-THÉODORE, Karim MEDJAHED
Slameuse : Carine BLAQ
Lumières : Barthélémy SMALL
Son et Vidéo : Gwenaël GRAFF
Soutiens : DRAC Grand Est, Ville de Strasbourg, Point d’Eau, Fondation Abbé Pierre
Accueil en résidence : Point d’Eau et Fabrique de théâtre