Représentations à venir

Juin
21
jeu
La guerre des Chiffons @ Espace culturel Django Reinhardt
Juin 21 @ 14 h 30 min – 15 h 30 min
La guerre des Chiffons @  Espace culturel Django Reinhardt

Une production de la Compagnie Mémoires Vives et du Collège du Stockfeld

4ème année Scolaire de collaboration entre la Compagnie Mémoires Vives et le Collège du Stockfeld dans le cadre du dispositif « Classes Arts ».
En savoir plus ici


Représentations tous publics
: jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 juin 2018 à 20h
Représentations scolaires : jeudi 21 et vendredi 22 juin 2018 à 14h30
Ouverture des portes : 19h30
Début du spectacle : 20h
Gratuit sur réservation auprès de la compagnie Mémoires Vives (09 54 55 21 67 ou reservation@cie-memoires-vives.org)

L’histoire
Nous sommes en 1915, la Guerre fait rage depuis un an et déjà elle a lacéré les paysages, saigné les peuples, envenimé la jeunesse.
En Alsace, allemande depuis 1871, les atrocités s’ajoutent à la complexité. D’ailleurs jamais les Puissances ennemies n’avaient envisagé territoire plus compliqué.
Entre deux villages, séparés à peine d’un champ, règne un conflit presque aussi puissant que la guerre elle-même.
Entre les deux villages, GERMANSHEIM plutôt germanophile et FRANCKENBACH plutôt francophile, s’est développé au fil de l’histoire bousculée de l’Alsace, une animosité frisant parfois le ridicule. Comme les guerres des grands contaminent les enfants, ceux des deux villages ennemis n’y échappent pas.
Deux bandes se retrouvent donc régulièrement après la classe dans le fameux champ de bataille appelé le Champ de la Mort. Ils s’y affrontent sans pitié, sans forcément comprendre. Aveuglément ils reproduisent ce qu’ont engendré et vivent leurs pères, les pères de leurs pères … jusqu’au jour d’une prise de conscience qui va changer
le cours de leurs histoires, le cours de l’Histoire.
L’adaptation de la Guerre des Bouton, sa recontextualisation en pleine Première Guerre Mondiale, questionne le destin d’une Alsace déchirée par le sentiment de la double appartenance, de cette terre partagée entre la France et l’Allemagne. La Guerre des Chiffon aborde aussi la problématique des conflits de territoires, de bandes rivales, des guerres faites par les adultes et relayées par leurs descendances, souvent malgré elles…

Soutenue par le CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, la Fondation Abbé Pierre

La guerre des Chiffons @ Espace culturel Django Reinhardt
Juin 21 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
La guerre des Chiffons @  Espace culturel Django Reinhardt

Une production de la Compagnie Mémoires Vives et du Collège du Stockfeld

4ème année Scolaire de collaboration entre la Compagnie Mémoires Vives et le Collège du Stockfeld dans le cadre du dispositif « Classes Arts ».
En savoir plus ici


Représentations tous publics
: jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 juin 2018 à 20h
Représentations scolaires : jeudi 21 et vendredi 22 juin 2018 à 14h30
Ouverture des portes : 19h30
Début du spectacle : 20h
Gratuit : sur réservation auprès de la compagnie Mémoires Vives (09 54 55 21 67 ou reservation@cie-memoires-vives.org)

L’histoire
Nous sommes en 1915, la Guerre fait rage depuis un an et déjà elle a lacéré les paysages, saigné les peuples, envenimé la jeunesse.
En Alsace, allemande depuis 1871, les atrocités s’ajoutent à la complexité. D’ailleurs jamais les Puissances ennemies n’avaient envisagé territoire plus compliqué.
Entre deux villages, séparés à peine d’un champ, règne un conflit presque aussi puissant que la guerre elle-même.
Entre les deux villages, GERMANSHEIM plutôt germanophile et FRANCKENBACH plutôt francophile, s’est développé au fil de l’histoire bousculée de l’Alsace, une animosité frisant parfois le ridicule. Comme les guerres des grands contaminent les enfants, ceux des deux villages ennemis n’y échappent pas.
Deux bandes se retrouvent donc régulièrement après la classe dans le fameux champ de bataille appelé le Champ de la Mort. Ils s’y affrontent sans pitié, sans forcément comprendre. Aveuglément ils reproduisent ce qu’ont engendré et vivent leurs pères, les pères de leurs pères … jusqu’au jour d’une prise de conscience qui va changer
le cours de leurs histoires, le cours de l’Histoire.
L’adaptation de la Guerre des Bouton, sa recontextualisation en pleine Première Guerre Mondiale, questionne le destin d’une Alsace déchirée par le sentiment de la double appartenance, de cette terre partagée entre la France et l’Allemagne. La Guerre des Chiffon aborde aussi la problématique des conflits de territoires, de bandes rivales, des guerres faites par les adultes et relayées par leurs descendances, souvent malgré elles…

Soutenue par le CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, la Fondation Abbé Pierre

Juin
22
ven
La guerre des Chiffons @ Espace culturel Django Reinhardt
Juin 22 @ 14 h 30 min – 15 h 30 min
La guerre des Chiffons @  Espace culturel Django Reinhardt

Une production de la Compagnie Mémoires Vives et du Collège du Stockfeld

4ème année Scolaire de collaboration entre la Compagnie Mémoires Vives et le Collège du Stockfeld dans le cadre du dispositif « Classes Arts ».
En savoir plus ici


Représentations tous publics
: jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 juin 2018 à 20h
Représentations scolaires : jeudi 21 et vendredi 22 juin 2018 à 14h30
Ouverture des portes : 19h30
Début du spectacle : 20h
Gratuit sur réservation auprès de la compagnie Mémoires Vives (09 54 55 21 67 ou reservation@cie-memoires-vives.org)

L’histoire
Nous sommes en 1915, la Guerre fait rage depuis un an et déjà elle a lacéré les paysages, saigné les peuples, envenimé la jeunesse.
En Alsace, allemande depuis 1871, les atrocités s’ajoutent à la complexité. D’ailleurs jamais les Puissances ennemies n’avaient envisagé territoire plus compliqué.
Entre deux villages, séparés à peine d’un champ, règne un conflit presque aussi puissant que la guerre elle-même.
Entre les deux villages, GERMANSHEIM plutôt germanophile et FRANCKENBACH plutôt francophile, s’est développé au fil de l’histoire bousculée de l’Alsace, une animosité frisant parfois le ridicule. Comme les guerres des grands contaminent les enfants, ceux des deux villages ennemis n’y échappent pas.
Deux bandes se retrouvent donc régulièrement après la classe dans le fameux champ de bataille appelé le Champ de la Mort. Ils s’y affrontent sans pitié, sans forcément comprendre. Aveuglément ils reproduisent ce qu’ont engendré et vivent leurs pères, les pères de leurs pères … jusqu’au jour d’une prise de conscience qui va changer
le cours de leurs histoires, le cours de l’Histoire.
L’adaptation de la Guerre des Bouton, sa recontextualisation en pleine Première Guerre Mondiale, questionne le destin d’une Alsace déchirée par le sentiment de la double appartenance, de cette terre partagée entre la France et l’Allemagne. La Guerre des Chiffon aborde aussi la problématique des conflits de territoires, de bandes rivales, des guerres faites par les adultes et relayées par leurs descendances, souvent malgré elles…

Soutenue par le CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, la Fondation Abbé Pierre

Juin
23
sam
La guerre des Chiffons @ Espace culturel Django Reinhardt
Juin 23 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min
La guerre des Chiffons @  Espace culturel Django Reinhardt

Une production de la Compagnie Mémoires Vives et du Collège du Stockfeld

4ème année Scolaire de collaboration entre la Compagnie Mémoires Vives et le Collège du Stockfeld dans le cadre du dispositif « Classes Arts ».
En savoir plus ici


Représentations tous publics
: jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 juin 2018 à 20h
Représentations scolaires : jeudi 21 et vendredi 22 juin 2018 à 14h30
Ouverture des portes : 19h30
Début du spectacle : 20h
Gratuit sur réservation auprès de la compagnie Mémoires Vives (09 54 55 21 67 ou reservation@cie-memoires-vives.org)

L’histoire
Nous sommes en 1915, la Guerre fait rage depuis un an et déjà elle a lacéré les paysages, saigné les peuples, envenimé la jeunesse.
En Alsace, allemande depuis 1871, les atrocités s’ajoutent à la complexité. D’ailleurs jamais les Puissances ennemies n’avaient envisagé territoire plus compliqué.
Entre deux villages, séparés à peine d’un champ, règne un conflit presque aussi puissant que la guerre elle-même.
Entre les deux villages, GERMANSHEIM plutôt germanophile et FRANCKENBACH plutôt francophile, s’est développé au fil de l’histoire bousculée de l’Alsace, une animosité frisant parfois le ridicule. Comme les guerres des grands contaminent les enfants, ceux des deux villages ennemis n’y échappent pas.
Deux bandes se retrouvent donc régulièrement après la classe dans le fameux champ de bataille appelé le Champ de la Mort. Ils s’y affrontent sans pitié, sans forcément comprendre. Aveuglément ils reproduisent ce qu’ont engendré et vivent leurs pères, les pères de leurs pères … jusqu’au jour d’une prise de conscience qui va changer
le cours de leurs histoires, le cours de l’Histoire.
L’adaptation de la Guerre des Bouton, sa recontextualisation en pleine Première Guerre Mondiale, questionne le destin d’une Alsace déchirée par le sentiment de la double appartenance, de cette terre partagée entre la France et l’Allemagne. La Guerre des Chiffon aborde aussi la problématique des conflits de territoires, de bandes rivales, des guerres faites par les adultes et relayées par leurs descendances, souvent malgré elles…

Soutenue par le CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, la Fondation Abbé Pierre