COLONISATION ET PROPAGANDE : LE POUVOIR DE L’IMAGE

Quand :
10 novembre 2022 @ 18 h 00 min – 19 h 00 min Europe/Paris Fuseau horaire
2022-11-10T18:00:00+01:00
2022-11-10T19:00:00+01:00
Où :
Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg
6 place de la République
67000 Strasbourg
Coût :
Gratuit
Contact :
BNU de Strasbourg
COLONISATION ET PROPAGANDE : LE POUVOIR DE L’IMAGE @ Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

La fin de l’empire colonial français et la guerre d’Algérie, se sont aussi accompagnées d’une guerre des images et de propagande. En fait, cette « guerre des images » a commencé quelques décennies plus tôt et c’est ce contexte propagandiste qui permet de comprendre et de regarder autrement ce conflit. A partir du livre Colonisation & propagande. Le pouvoir de l’image, l’historien Pascal Blanchard plonge dans plus d’un siècle de propagande, de la IIIe République naissante (1870) à la chute de l’Empire (1962), montrant que la propagande coloniale a fait partie du quotidien des Français. Tous les supports ont participé à cette apologie de la « plus grande France ». Au cœur de l’Etat, une Agence des colonies a été le fer de lance de cette propagande, et beaucoup ont oublié son action. Génération après génération l’idée coloniale a fait son chemin, pour devenir consensuelle durant l’entre-deux-guerres et se prolonger jusqu’aux dernières heures de l’Algérie française et même au-delà. Cette approche inédite sur l’histoire coloniale, mais aussi politique et historique, participe au travail de déconstruction en cours sur l’héritage de la colonisation, nous permettant de regarder autrement ce passé et ses résonances dans le présent.

Pascal Blanchard, historien, chercheur associé au CRHIM à l’UNIL (Lausanne), codirecteur du Groupe de recherche Achac (Paris), est spécialiste en histoire contemporaine et de l’histoire coloniale. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres dont le dernier paru s’intitule Colonisation & propagande. Le pouvoir de l’image (Le Cherche Midi, avec Nicolas Bancel, Dominic Thomas, Alain Mabanckou et Sandrine Lemaire).